mercredi 21 avril 2010

Cake à l’absinthe et au praliné pistache…

Quelques goûts sucrés amers...
O
    oOo

La recette de The Sweet Life in Paris, avec une Absinthe (Absente) à 55%, en ajoutant le praliné pistache au beurre (20g d'origine France - heureusement trouvé chez magasin cakes DIY !) avec poudres d'amandes (j'ai gardé les 55g en coupant le sucre à 180g), et zestes d'angelicas confites glacés en plus d'écorce d'orange.

Cela fait un beau gâteau (et les fées vertes ça se voit dedans... son goût reste à déguster..), mais j'ai regretté d'avoir fait le coup de couteau - comme j'avais appris dans un leçon, au début de la cuisson, même si j'ai vu qu'il est bien gonflé, et il devait plus beau mon cake... Je vais faire le glaçage plus tard... une fois régime terminé !


Il était une fois l'absinthe ...  surnommée joliment par Oscar Wilde la Fée verte, et muse à Rimbaud et Verlaine...
o
    O

L'absinthe d'Edgar Degas, 1876, Musée d'Orsay
Le Buveur d'Absinthe, de Viktor Oliva, 1901. Le tableau se trouve dans le célebre café Slavia de Prague
oOo

3 jours plus tard.....
Le cake conserve bien (même s’améliore avec une arôme riche) ... et pret pour le glaçage ... (50 trous ...)
Le sucre se dissout trop...


L’alcool n’est pourtant pas méchant dans le gâteau … C’est même délirant comme un butter cake.

la Fée verte, ou le cream soda ?
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...