jeudi 18 décembre 2014

Gnocchi 3 façons


Mi pâte, mi purée de pomme de terre, les gnocchis sont une des curiosités notamment de la cuisine italienne. Les gnocchi sont très ancrés dans la tradition italienne. Ils sont préparés et consommés jadis à Rome en famille une fois par semaine le jeudi et le vendredi le poisson (appris d’Un Déjeuner de soleil !).

L'origine du gnocchi est controversée. Pour certains, il viendrait d'Italie et pour d'autres, de villages des Alpes maritimes. Ainsi le Robert historique avance que le mot gnocchi vient de l’italien « niocki ». Avant de désigner cette drôle de pâte, le gnocchi désignait au XVe siècle, un petit pain rond parfumé à l’anis. Pour les Français, le mot gnocchi serait d'origine niçoise issu d'un vieux dialecte local. Aujourd’hui les gnocchi sont aussi un plat dans l’Amérique latine, ayant importé par les immigrants italiens.

Les gnocchi font un très bon accompagnement. En Italie ils sont servis souvent comme une entrée.
Ici je propose 3 recettes pour un plat chic, léger,  facile à préparer et bon pour vous épater bien sûr !
La bonne nouvelle est que oui les gnocchi sont plutôt légers ! Informations nutritionnelles pour 100 g : Calories : 145.3 kcal ; Protéines : 3.2 g ; Eau : - ; Glucides : 32 g ; Lipides : 0.5 g ; Sodium : 4 mg

Un bon plat d’hiver à se régaler !

Gnocchi (prêts à cuire), 3 façons: Pour 2 personnes: plonger 200 g de gnocchi dans l’eau bouillante salée, les faire cuire al dente et les égoutter.


Gnocchi à la sorrentine (à la tomate et à la mozzarella)
Pour la sauce :
1 boite (250 g) de tomates cerise concassées
1 gousse d’ail
50 g de mozzarella
huile d’olive extra vierge
feuilles de basilic frais
sel et poivre
parmesan pour la garniture

Dans une poêle, suer l’ail dans l’huile d’olive. Y ajouter la tomate et laisser cuire pendant 15 minutes. Saler et poivrer. A la fin de cuisson, ajouter le basilic.
Plonger les gnocchi cuits al dente dans la sauce de tomate, ajouter la mozzarella en dés et mélanger, jusqu’à ce que la mozzarella soit légèrement fondue.
Servir immédiatement en saupoudrant de parmesan.


Gnocchi au potimarron rôti et au beurre noisette de sauge
¼ potimarron ou courge musquée
60 g de beurre doux
feuilles de sauge
parmesan râpé pour garnir
huile d’olive
sel et poivre

Eplucher le potimarron et le détailler en petits cubes.
Préchauffer le four à 190ºC. Dans une plaque allant au four, étaler les cubes de potimarron en saupoudrant de sauge, de sel, de poivre et d’huile d’olive. Laisser rôti pendant 20 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient soit dorés.
Faire cuire les gnocchi.
Faire fondre le beurre dans une poêle et laisser cuire 3-4 minutes jusqu’à l’obtention d’un beurre noisette. Ajouter les feuilles de sauge et frire. Réserver la sauge.
Ajouter les gnocchi et le potimarron rôti. Laisser parfumer et napper par le beurre noisette.
Servir dans les assiettes. Garnir de feuilles de sauge frites et parsemer de parmesan râpé. 


Gnocchi à la florentine (gratinés à la fondue d’émmental et à l’épinard), dite aussi à la romaine
200 g d’épinards
100 g d’emmental
1 cuillère à soupe de farine
15 cl. de lait
noix de muscade
sel et poivre

Préchauffer le four à 200ºC.
Faire cuire les gnocchi.
Faire cuire les épinards au bain-marie.
Dans une casserole, mélanger la farine et le fromage au fouet au feu doux. Ajouter le lait. Assaisonner de muscade, saler et poivrer. Faire cuire doucement pendant 3 minutes, jusqu’à ce que le fromage soit fondu et la sauce soit épaisse.
Dans un plat à gratin beurré, déposer les épinards égouttés puis les gnocchi. Verser la sauce par-dessus.
Passer au four pendant 10 minutes, jusqu’à ce que la surface soit dorée. Saler et poivrer.

Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...