dimanche 27 février 2011

Fond’Or, parfums de foie gras et truffe, au canard fumé

Foie perdu dans la boîte chaude…
La Fondue au Mont d’Or revisitée, au foie gras et à la truffe,
 recette inspirée de la "boîte chaude améliorée" ici
Il faut :
1 petit Mont d’Or (Vacherin du Haut-Doubs) AOC (500g)
150 g de mousse de foie gras
1 truffe
2 cl. de vin jaune Arbois
1 petite partie de gousse d’ail
des petites pommes de terre charlotte (soit cuites en vapeur en robes des champs, soit  enveloppées en papier aluminium et cuites au four en même temps avec le fromage)
noix de muscade
fines tranches de magret de canard fumé
fines tranches de saucissons
morceaux de pain grillé
cœurs de laitue ou salade au choix (huile de noisettes, vinaigre de xérès)
skewer de clémentine
une feuille de papier aluminium

^^
Préchauffer le four à 180 C.
Soit tremper la boite entière de Mont d’Or, fermée, sans retirer le fromage, dans un saladier rempli d’eau froide, soit envelopper la boite en papier aluminium.
Sortir soigneusement le Mont d’Or de sa boite.
Enlever le sangle qui encercle le Mont d’Or s’il y en a - c’est les sangles et la boite en épicéa qui donnent sa saveur et odeur de forêt.
Trancher le fromage en deux (si l’on ne consume pas les 500g pour la fondue, il est temps de réserver un peu de fromage à côté… pour un gratin ultérieurement par exemple)
Reposer la partie en sous de Mont d’or tranché dans sa boite, croûte au fond, puis tartiner le dessus de mousse de foie gras.
Planter la gousse d’ail (blanchisse si l’on n’aime pas l’ail trop fort) dans le Mont d’Or.
Verser un peu du vin.
Remettre la seconde partie de fromage tranché dans la boite.
Tartiner de même le dessus avec du mousse de foie gras. A l’aide d’une pointe de couteau, creuser un trou au centre et y verser le reste du vin.
Saupoudrer de morceaux de truffe.
Cuire au four 15 – 20 minutes (cette fois-ci mon fromage est bien coulant) ou jusqu’à le dessus commence à bouillonner.
Pendant ce temps cuire les pommes de terre en vapeur ou au four.
Servir le fromage fondu avec de pommes de terre saupoudrées de noix de muscade, magret de canard fumé, d’autre charcuterie, mouillette de pain grillé, de cœurs de laitue assaisonnés à l’huile de noisettes et au vinaigre de xérès, et skewer de clémentine comme dessert.


Attention c’est la fin de saison de Mont d’Or…
Ils conservent bien… et pourraient être une surprise en été…

Trop bon, ce peut être un plat festif…
O
     o

Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...