dimanche 25 mai 2014

pasta alla norma


Pendant ma semaine écoulée de régime me nourrissant de la salade verte, du chiffon cake et de la banane, j’avais envie des pâtes imprégnées par la sauce de tomate, des pâtes gourmandes à la bolognaise... Vu les calories du ragout bolognais, et comme par harsard je me suis inspirée de la recette sur la boite des pâtes « casarecce siciliane » (des pâtes siciliennes à la géométrie pour bien absorber la sauce), les pasta alla norma, une recette sicilienne à base de tomate, aubergine et ricotta salée râpée, un vrai régal !

Casarecce siciliane à la Norma
(Pour 4 personnes – recette Barilla)
1 aubergine
500 g de tomates cerise coupées en petits dés
½ oignon
2 gousses d’ail, émincées
8 c.à.s. d’huile d’olive extra vierge (pour réduire l’utilisation de l’huile, ne pas frire l’aubergine)
10 g de basilic haché
350 g de pâtes
100 g de ricotta salé

Découper les aubergines en allumettes ou tranches, les saler légèrement et les laisser reposer environ 20 minutes jusqu’à ce qu’elles dégorgent leur eau (ainsi les aubergines n’absorbent pas trop de l’huile à la friture). Les saupoudrer de farine puis les faire frire dans l’huile d’olive.
Eplucher et émincer l’oignon et l’ail en rondelles. Dans un poêle, à feu moyen, verser l’huile et lorsqu’elle est chaude, faire rissoler l’oignon et l’ail.
Ajouter les aubergines, les tomates, le sel, le poivre et faire cuire environ 15 minutes. Réserver.
Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau salée, les égoutter « al dente ».
Dans un plat, les mélanger avec la sauce réservée. Enfin, ajouter le basilic et la ricotta salée râpée. Servir très chaud.

Astuce :
Avant de frire les aubergines, les couper en tranches et les disposer dans une passoire et les saupoudrer d’un peu de sel. De cette façon, l’excès d’eau sera éliminé et les légumes seront plus doux et plus croquants pour la cuisson.

L’histoire de la recette :
Les Penne alla Norma, nom authentique, sont une recette aux saveurs typiques de la Méditerranée originaire de la ville de Catane. Selon la tradition, c’est l’écrivain et poète sicilien Nino Martoglio, impressionné par le goût exquis de ce plat qui la compara à Norma, l’opéra célèbre du compositeur natif de Catane, Vincenzo Bellini.


Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...